LE SPECTACLE

"Déboires ET Maux D'Amour"

Le Propos

Dans un monde, où la relation Homme / Femme reste un mystère pour beaucoup, le trio féminin La Quinte s'interroge avec ardeur sur l'équilibre de ces rapports et sur l'Amour !

Au travers de portraits de Femmes éternelles amoureuses, les trois acolytes incarnent des clichés pour mieux les détourner.

Au départ, trois archétypes de femmes : la femme enfant, la femme rock et la femme moderne. Chacune voguant sur une large palette de sentiments : la jalousie, la paresse, l'avidité, la luxure, le désir, l'ivresse, la folie, la détresse... Bref : un monde aux zones d'ombres certaines, mais profondément humain où l'Humour garde une place essentielle.

Le répertoire balaye une grande partie de la seconde moitié du siècle dernier : des chansonniers des années 40-50 (Edith Piaf, Bourvil, Francis Blanche) aux séducteurs des années 60 (Guy Marchand, Jeanne Moreau) en passant par les provocateurs (Jean Yanne) ou les grandes dames de la Chanson (Anne Sylvestre).

Les textes savoureux, et bien que très différents, se répondent et résonnent à l'unisson.

Les arrangements musicaux, à la fois virtuoses, raffinés et délicats (guitare, flûte traversière et violon alto) rappellent les chansonniers des années 50.

La mise en scène pétillante et décalée, quant à elle signée Pierre Pirol, emprunte aux codes du cabaret et de l'univers du music-hall. Tandis que le décor et les costumes rappellent les comédies musicales américaines des années 60.

Ainsi, cet univers classique permet de faire émerger la modernité des chansons interprétées pour dresser in fine, le portrait de la Femme Universelle, toujours d'actualité.

 

Composition : 

 

Céline Sonnet : Chant, Guitare

Hélène Sonnet : Chant, Flûte Traversière

Emmanuelle Bouriaud : Chant, Violon Alto